Déploiement de la 5G par des entreprises chinoises - Réponse de M. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’état auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, à une question d’actualité au Sénat (Paris, 26 mars 2019) [中文]

Merci beaucoup Madame la Présidente,

Mesdames et Messieurs les Sénateurs,

Monsieur le Sénateur,

Effectivement la visite du président Xi se poursuit, et en ce moment-même, dans les murs du Sénat, c’est un moment important. C’est un temps fort puisque vous le savez, nous célébrons cette année le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays.

Ce fut une visite préparée avec un très grand soin, une très grande exigence, qui a permis, je crois, de réaffirmer que face à des grands défis mondiaux communs, notamment climatiques par exemple, nous avons des responsabilités communes. Ce que je constate, c’est qu’après un peu plus de deux jours, cette visite a été emprunte de respect et d’amitié sans pour autant laisser cours à la na?veté.

C’est une réussite pour la relation bilatérale, avec une commande de 300 Airbus, mais également le renforcement de la coopération culturelle, de la mobilité de nos jeunes, et de la formation professionnelle ou des échanges linguistiques.

Le président de la République a également rappelé les préoccupations qui sont les n?tres et celles de l’Europe sur la question des droits fondamentaux. Ce matin avait lieu un moment très important, où, s’agissant de rénover le multilatéralisme qui est, vous le savez, parfois battu en brèche par certaines puissances, l’Europe était présente à travers le président de la commission européenne, à travers la chancelière Merkel, le président de la République Emmanuel Macron, aux c?tés du président Xi, pour affirmer un certain nombre d’engagements et pour que ce multilatéralisme soit toujours vivace.

Tout se fait dans un moment où l’Europe elle-même est en train de revoir un certain nombre de ses cadres d’interventions et de coopérations, notamment en matière économique et commerciale, s’agissant de nos industries stratégiques, de nos industries sensibles, pour nous doter d’un cadre protecteur et sans discrimination. D’ailleurs nos amis chinois font de même.

Il est important de s’engager dans cette voie également, mais aujourd’hui c’est la coopération qui s’est exprimée et c’est heureux./.

Dernière modification : 27/03/2019

Haut de page